India: An Experience to Report with France2 New Delhi

From August to December 2015, the country that I dreamed of discovering, because of all its myths, cultures, history and nature, became the reality of my journalistic practice. The harsh environmental and social matters, extraordinary beauty and extensive knowledge of the Asian subcontinent surpass Magic. Being a witness of the complexity of India — as an image reporter together with the team of the talented correspondents of French Public Television France 2 New Delhi — is a learning journey that I am gratified to share with you.

Juan Sebastián Tobón B.

Reportages // INDIA

India: divorce still a taboo

India possesses one of the lowest divorce rates in the world. However, this is not proof of perfect love. In India, divorce is first of all a bath of shame for the family and a social tension. The institutions and the judicial system allow a complex process of divorce and in the practice invisible barriers emerge.
Reported by: Eloïse Layan, Navodita Kumari and Sebastian Tobon.
France 2 – Télématin, “C’est un monde!”, November 28, 2015

The Ganges, eternal home of souls

How do we celebrate the dead in India? The Ganges, sacred river, plays the main role. The Hindus come to its banks to pay homage to the dead. To see his ashes thrown in its waters is also supposed to be able to break the cycle of reincarnations and thus definitively free the soul.
Reported by : Eloïse Layan, Sebastian Tobon and Navodita Kumari.
France 2 – Télématin, “C’est un monde!”, October 17, 2015

Politeness: Indian rules

In India the rules of courtesy are very strict. In theory, they are part of the daily routine: do not eat with the left hand, always greet the elderly by bending to touch the tips of the feet in exchange for a blessing, never point the soles of the feet towards someone to avoid offending them. Outside the home, reality has dissonant notes, particularly for Western ears. In New Delhi, due to its rapid population growth, the rule of the strongest is often imposed. reported by:Reportage : Nicolas Bertrand, Sebastian Tobon, Morgane Belloir et Amanda Jacquel. France 2 – “C’est un monde”, Télématin du 23 janvier 2016

Las vías de Plastico de: “Plastic Man”

“Un científico de la India ha desarrollado un nuevo tipo de pavimento: A la receta tradicional de alquitrán, le agregó plástico. Una forma de reutilizar los desechos y de construir carreteras aún más fuertes. El Profesor Vasudevan se ganó su apodo: “Plastic Man”! “
Reportage de: France2 New Delhi, filmado y montado por: S.Tobon para el Noticiero de las 13H de France2

NO COMMENT // INDIA

Les Barbiers de New Delhi
Impossible de manquer leurs petits miroirs attachés aux murs ou sur les arbres. Le long des rues bouillonnantes des quartiers de Delhi, les barbiers s’installent dans les endroits les plus improbables : sous un pont, à la sortie des toilettes publiques, sous les arbres ou sur n’importe quel trottoir où ils trouvent de la place.

Créateurs des Dieux
The colorful and joyful Ganesh Chaturthi festival, where Local communities compete with each other to put up the most impressive sculptures and display, contrasts with the precarious and unworthy conditions of artisans.
Concert: Chill Bump MC/Beatmakers
Le soir du 19 septembre, le thermomètre affiche encore plus de 30 degrés Celsius à New Delhi. Dans une salle intime adaptée pour les concerts à Hauz Khas village (le quartier branché au sud de la capitale indienne) deux Français montent sur scène. Ils sont « Chill Bump » et vont faire transpirer le public avec leurs beats.
Les Singes de Delhi

Il est encore fréquent de croiser des singes en plein centre-ville de New Delhi. Pour certains ils sont des dieux, pour d’autres, un animal terrifiant qui doit être chassé de la ville.

En 2014, la population de singes à New Delhi était de 30 000 individus. Un chiffre impressionnant qui est pourtant en baisse chaque année. Et pour cause, le gouvernement a décidé de les chasser de la ville. Il veut réduire les dégâts sur les lieux publics et éviter les attaques quotidiennes de la population. Les singes volent aussi de la nourriture et même… de l’alcool!

Dans le parc de Monta, près du campus de l’Université de Delhi, les Rhesus Macaques, une des deux espèces présentes dans la ville, sont abondants. Tous les matins Monsieur Halilal, 55 ans, arrive pour les mettre en fuite : « J’ai été embauché il y a plus de vingt ans pour chasser les singes et protéger ce patrimoine. Je passe la plus grande partie de ma journée avec eux. Je sais les chasser, mais surtout les appeler » dit-il avec un grand sourire. Les singes font partie de la culture hindoue. Ils seraient les descendants de Hanuman, le dieu à la tête de macaque. Rahul , tous les jours, fait un petit détour pour leur rendre visite avant d’atteindre la banque où il travaille. « Je viens leur apporter de la nourriture pour deux raisons : à travers eux je me connecte avec Hanuman pour qu’il pardonne mon égoïsme. La deuxième, par pure satisfaction personnelle » avoue ce trentenaire avant de reprendre sa moto.

Le bureau de France 2 New Delhi couvre l’actualité de l’Inde et de l’Asie du Sud. Tout leurs contenus sont disponibles sur : France•TV New Delhi

Leave a Reply

Puerto Libertas
%d bloggers like this: